Le mouvement de libération du 29 février n'a qu'un seul objectif, mais sa réalisation ne passera sûrement pas par l'extrême-droite…