Petite notule concernant le calendrier chinois, dont nous fêtons aujourd'hui le nouvel an. Car la question qui nous taraude, tu t'en doutes camarade, est la suivante : quid du 29 février du côté de Pékin ? Autrement dit, comment nos amis de la République Populaire accordent-il leur décompte annuel avec l'ellipse terrestre ?

Renseignement pris (merci Wiki), pas de jour surnuméraire, mais carrément un mois supplémentaire qui revient périodiquement (tous les 2 ou 3 ans), à des emplacements variables, ce qui explique que le nouvel an tombe entre le 21 janvier et le 20 février selon les années.

Devant une telle prise de Têt (pas de faute d'orthographe, mais un subtil jeu de mot qui n'aura pas échappé aux lecteurs vietnamiens), on comprend que les chinois aient adopté notre calendrier grégorien en 1912, même si les fêtes traditionnelles ou religieuses restent calées sur leur calendrier luni-solaire.

Ce qui leur permet aujourd'hui de rejoindre massivement le ML2902, en rupture de stock de cartes d'adhérent.