Ce vendredi 30 décembre 2011 n'existe pas aux îles Samoa, qui sont passées directement du jeudi 29 au samedi 31 ; les Samoans se retrouvent donc en phase avec leur principaux partenaires commerciaux, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, et cesseront de réveiller leurs voisins le week-end pendant leur grasse matinée.

Cette courageuse décision leur permettra également de ne plus être déclarés forfaits lors de leurs matchs contre les Wallabies ou les All Blacks, auxquels ils se présentaient systématiquement un jour trop tard (ce qui explique leur modeste classement international, bien loin de leur vraie valeur).

Mais en quoi le ML29/02 est-il concerné par cette décision ? J'entends ta sourde interrogation, camarade, et je t'explique : d'abord, une sensibilité particulière de notre mouvement à l'égard de toute bizarrerie calendaire, et ensuite, plus important : la journée escamotée n'est pas un jour chômé, mais un jour ouvré dont les travailleurs samoans seront dispensés sans réduction de salaire ! En clair : un jour de boulot supprimé, mais bel et bien payé ! Bel exemple de générosité de la part d'un gouvernement pourtant confronté comme les autres à la crise internationale. Et qui balaie par avance les futures contestations de nos adversaires sur l'inopportunité d'un bissexte férié en ces temps difficiles.

Bravo les Samoans — et merci de nous avoir tirés de notre léthargie…

Plus d'info (et une petite carte) ici ou .