BiSex-t-il ?


Pour clore le chapitre des vœux en ce 31 janvier, une superbe archive courtesy of Jean-Marie, qui me donne l'occasion d'une petite séance d'étymologie.

Non, rien de sexuel dans le vocable "bissextile." Celui-ci vient de "bissextus", terme latin désignant le jour intercalaire du calendrier julien, le prédécesseur de notre calendrier grégorien. Ce jour était ajouté, tous les 4 ans, entre le 24 et le 25 février. Les romains se compliquaient la vie à compter les jours à rebours avant le début du mois suivant. Ainsi, le 24 février était-il nommé "sexto ante calendas marti", sixième jour avant le mois de mars. Le jour supplémentaire devenait donc le bis-sextus, bissexte en français, même après avoir été déplacé à la fin du mois. CQFD.

Edit du 5 mars :
Un petit lapsus rigolo d'un présentateur météo à découvrir ici

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page